• Atelier d'écriture 10 : Lettre à Kirin par Calipso

    C'est le dernier texte de l'atelier d'écriture... C'est triste !

    Il fallait faire un écrit épistolaire soit d'indignation sociale, soit de rapport de force.

    J'ai choisi le rapport de force, et voilà le dernier texte. Bonne lecture !

     

    -------------------------------------------

    Lettre à Kirin

    par Calipso

     

    Kirin, mon cher et tendre, votre réponse à mon dernier message n'est point rassurante, elle est en même risible par moment. En effet, vous vous enfermez de façon grotesque sur l'idée que cet animal de compagnie n'est qu'un effet de mode qui profite à notre monde. Vous ajoutez même que c'est un coup médiatique «scandaleux». Il est clair que vos émotions ont surpassé votre raison lors de votre rédaction, et je tiens à vous rappeler que cet animal existe depuis plus de centaines de siècles ; et que les médias ne sont pas là pour nous forcer à en avoir un, mais de nous informer à son sujet. Ensuite, vous affirmez que cet animal est futile, voire est un «parasite». Je vais vous prouvez le contraire : cet animal, si on l'éduque bien jusqu'à l'âge adulte, est capable de comprendre des ordres et de les exécuter aussi efficacement que nous, du moins pour les tâches domestiques. Enfin, vous m'accusez en tant que «genre féminin» d'avoir formulé un caprice commun à notre sexe. Vous oubliez que ce n'est pas à nous de dépendre de votre sexe, loin de là ; et je vous soupçonne de développer une sorte de mépris à mon égard, juste parce que je souhaite cet animal pour mon anniversaire.

    D'autres arguments de votre part risquent de surgir suite à ce message manuscrit, c'est pourquoi je vais les anticiper. Tout d'abord, ce compagnon animalier est loin d'être uniquement sympathique : il a une variété de couleurs de poils crâniens, de yeux et de «pelages», certes, mais il est intéressant à élever. Je vous parle en connaissance de cause, car j'en ai eu de cette espèce dès l'enfance. Il est fidèle, utile, et surtout apporte une affection sans limite, vous prenant comme son parent. Bien sûr, il y a un travail de vingt longues années pour y parvenir, mais ils sont tellement passionnants !

    C'est pourquoi je me fais du soucis sur vos opinions à ce sujet : est-ce par égoïsme ou par avarice que vous refusez de m'offrir un Humain ? Répondez-moi, et acceptez ma demande après réflexion.

     

     

    Madame de Calipso, le 5 Densce 2300.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :